Plouarzel


Des problèmes pour visionner cet email? Lisez le en ligne

Fête du crabe. Un succès incontestable 

« Ça sent le crabe » remarquent ces deux touristes qui arrivent ce dimanche à 17 h sur le site de la fête. Eh oui, nous ne sommes pas à Marseille, ici ce n’est pas la bouillabaisse, mais bien la 30e édition de la fête de crabe. Sur scène les Marins du Bout du monde chantent Santiano et, malgré le soleil de plomb, la place de la Mairie est noire de monde, autochtones et vacanciers, couvre-chef sur la tête, sont toujours là. Il faut dire que pour cette édition, André Talarmin, le maire, et Frank Giquiaud, le directeur de Plouarzel Animation, ainsi que les 200 bénévoles qui font tourner la marmite ont mis les bouchées double : le programme est allèchant et pas moins de deux tonnes de crabes sont prévues pour les repas de midi à minuit.

Certes, devant la grande scène, il y a un peu de vide, les convives ont préféré s’abriter sous le chapiteau, sous les arbresou encore dans la salle omnisports, pour avoir un peu d’air et d’ombre, mais tous sont unanimes : la fête est grandiose. Pour le maire, « C’est encore une belle manifestation. Les bénévoles nous suivent depuis de nombreuses années. On a toujours peur de ne pas en trouver, mais sans s’inscrire, ils arrivent et ils savent ce qu’ils ont à faire… les commerçants jouent aussi le jeu et ferment leur boutique, tout le monde est heureux et cela donne une bonne image touristique de la commune».

La machine est si bien rodée qu'il y a moins de file d'attente. Sur scène les groupes musicaux se succèdent et cela va durer jusque tard dans la soirée où un feu d'artifice clôturera la fête.

Dans l'après-midi, Jean Luc Roué, de Ploudalmézeau, a été le plus fort à bouter : il remporte le championnat du monde de Korn Boud.


Articles liés