École Arzmael. Le plein aux portes ouvertes

La directrice de l'école Marion Coutureau (à droite) dans la classe de breton avec des enseignants, des parents et des enfants.

L’école Arzmael, dirigée par Marion Coutureau, a organisé des portes ouvertes, vendredi dernier, de 16 h 45 à 18 h. Beaucoup de va-et-vient pour venir découvrir les locaux, les travaux des élèves (les enfants sont fiers de présenter leur travail, montrer leur classe, voir même servir le café aux visiteurs…), les diverses actions pédagogiques et éducatives, mais aussi aller à la rencontre de l’équipe éducative. Pour les familles déjà présentes à l’école, c’était également l’occasion de visiter la future classe de leurs enfants et d’y rencontrer les futurs enseignants. L’école peut accueillir en filière monolingue et bilingue les enfants nés en 2015 (les six premiers mois de l’année), la priorité étant donné aux enfants nés en 2014.
Douze classes, 314 enfants
Concernant le bilingue, l’entrée peut s’effectuer dès la toute petite section et jusqu’à la grande section dans la limite du possible. L’école compte quinze enseignants pour douze classes et 314 élèves. À noter que dans le cadre du projet de l’année qui concerne la Bretagne avec les dix ans de la filière bilingue, les élèves, qui ont réalisé un CD, participeront, le 2 juin, à un spectacle avec Gilles Servat, au centre culturel municipal de l’Arcadie, à Ploudalmézeau.

Pratique
Renseignements pour les inscriptions, contact, tél. 02.98.89.60.17 ; courriel, ecolearz.plouarzel@free.fr
Chez vous

24e salon d’Iroise. Premier prix à André Le Nen

Le SPIC animation Plouarzel avec Dominique Beulz-Riché invité du 24e Salon d'Iroise de peinture figurative  et  André Le Nen (au &er plan à gauche) et les autres lauréats 2017. A noter ce salon est ouvert gratuitement du 2 avril au 1er mai inclus en mairie :  les lundis, jeudis, vendredis de 8h30 à 12 h et de 13 h 30 à 17h ; le mardi de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 17 h, le mercredi de 8 h30 à 12 h ; le samedi de 8h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h ; Le dimanche et jours fériés de 14 h 30 à 18 h.
Pendant un mois, 34 artistes, seize peintres professionnels et 18 amateurs, exposent à la mairie dans le cadre du 24e salon d’Iroise de peinture figurative. Cette année, l’invitée d’honneur, Dominique Beulz-Riché, la lauréate de l’année dernière, expose 27 de ses oeuvres dans un espace qui lui est dédié dans le hall d’entrée. Les autres peintres exposent un peu partout (hall, étage et salle des mariages) pas moins de 66 tableaux au total, soit 93 tableaux à venir admirer, voire même acquérir.

Premier prix à André Le Nen


Vendredi, le vernissage du salon, qui a ouvert ses portes aux publics dimanche et les refermera lundi 1e r mai, à 18 h, a eu lieu devant près de 180 invités dont de nombreux élus du secteur. André Talarmin, maire, au côté de son adjoint à l’animation Gérard Lannuzel, de l’invité d’honneur et de l’équipe du Spic animation Plouarzel, a procédé aux résultats. Le 1e r prix de peinture figurative 2017 revient à André Le Nen, pour son oeuvre « Kerloc’h et la pointe de Dinan » ; la mention professionnelle revient à Annie Guillou pour « La vie en rose 2 » ; le 1e r prix amateur revient à Christian Le Gall pour « Émeraude » et la mention amateur, à Jacqueline Dos pour « La joie ».

Pratique
À noter : le salon est ouvert gratuitement depuis dimanche et jusqu’au 1e r mai inclus en mairie : les lundis, jeudis, vendredis, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h ; les mardis, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 17 h, les mercredis, de 8 h 30 à 12 h ; les samedis, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h ; les dimanches et jours fériés, de 14 h 30 à 18 h. Renseignements, contact, office animation, tél. 02.98.89.69.46.

Trézien. Du monde aux portes ouvertes

les-enfants-n-etaient-pas-peu-fiers-de-presenter-leur_3364771_498x330p 2
Tout le corps enseignant de l’école publique de Trézien, dirigée par Liliane Mingant, était présent vendredi, pour accueillir les parents, à  l’occasion des portes ouvertes de l’établissement. Les visiteurs ont fait le tour des locaux et se sont vus expliquer comment se déroulent les journées des enfants. Certains parents sont venus voir l’école pour inscrire leurs enfants pour la rentrée prochaine, d’autres pour prévoir la rentrée de leur enfant dans deux ans.

Sept classes


L’établissement accueille les enfants dès 2 ans, mais la plupart des enfants rentrent vers 2 ans et demi ou 3 ans. L’école compte sept classes, pour environ 165 élèves. L’anglais et l’espagnol sont enseignés dès le CE2 et, dès la moyenne section, l’enseignement du breton est possible. L’école compte une association de parents d’élèves, présidée par Véronique Philippe, qui anime la vie associative de l’école, aide à l’aboutissement des projets pédagogiques et participe de manière active à l’évolution de l’école publique.

Pratique
L’association de parents d’élèves organise une chasse à l’oeuf, pour dimanche, à partir de 10 h 30, au camping de Porsévigné. Un sachet de chocolats bonbons sera remis à chaque participant et de nombreux lots sont à gagner pour les poissons numérotés. Participation de 3 € (crêpes, gâteaux, café, thé, boissons, sur place).

Médiathèque. Des comptines pour les petits

la-conteuse-france-quatromme-a-captive-les-enfants_3364770_450x330p 2
Dans le cadre du festival « Petite Marée », la médiathèque, dirigée par Catherine Renou, a accueilli France Quatromme, vendredi matin. Celle-ci esy venue présenter son spectacle intitulé « Les bidules », dédié aux tout-petits âgés de 1 à 3 ans.

Des jeux de doigts


Limité à 25 enfants, le spectacle a accueilli 24 petits, accompagnés d’un parent ou de leur nourrice. Pendant 30 minutes, la conteuse a narré des comptines avec des jeux de doigts. Des comptines traditionnelles, telles que « Une souris verte » par exemple, autour desquelles la conteuse a créé un personnage, « Mémé Ubu ». Mémé Ubu, c’est une petite mémé qui n’aime pas être dérangée, qui a ses petites habitudes, mais sa vie va être bouleversée par deux « Bidules », un jaune et un bleu. Ceux-là sont nés dans son jardin, dans un chou. Auparavant, rien ne poussait dans le jardin de « Mémé Ubu », mais un matin une coccinelle entre dans le jardin et c’est le lendemain qu’un chou vert a poussé avec, dedans, les deux « Bidules ». Voilà l’histoire de « Mémé Ubu » et des « Bidules », qui a su captiver l’attention des tout-petits et les émerveiller.

ESA. Un premier plateau féminin pour le club

Une quarantaine de joueuses en herbe ont participé au 1er plateau féminin de l'Etoile Saint Arzel samedi 1er avril au stade Louis Le Ru. Elles posent pour la photo souvenir avec leurs coachs.
Samedi, une première s’est déroulée sur le stade Louis-Le Ru de l’Étoile Saint-Arzel (ESA), club de football présidé par Régis Quéré, une première pour le club. En effet, l’ESA, par le biais de son éducateur sportif responsable de l’école de football Jean-Pierre Le  Gall ? secondé de son adjoint, Marcel Jourden et sous la conduite du district du Nord-Finistère ?, a organisé un premier plateau féminin. Celui-ci a vu la participation de douze équipes de quatre joueuses, âgées de 6 à 11 ans, dont deux formées par des enfants de Plouarzel et des environs venues s’initier à la pratique du football.

Jeux d’adresse et petits matchs


Les clubs du Stade brestois, de Dirinon, Plouarzel, Bohars, Saint-Renan, Plougonvelin et Plabennec y ont participé. Durant ce rendez-vous d’une heure trente, les jeunes footeuses en herbe ont suivi des séquences de dix minutes avec des changements, soit jeux d’adresse soit petits matchs. Un goûter a clôturé cette première pour l’ESA. À noter que c’est le septième plateau féminin qui est organisé par le district Nord-Finistère et qu’il y a huit clubs qui, une fois par mois depuis le mois d’octobre, organisent un plateau féminin.

Parents. Apprendre les gestes qui sauvent

parents-apprendre-les-gestes-qui-sauvent_3362956_486x330p
Samedi matin, à l’espace Tud ha Bro (médiathèque) s’est déroulée une formation d’une durée de deux heures trente pour apprendre les gestes qui sauvent. Celle-ci était dispensée par Gilles Kérébel (moniteur de prévention secours civique de niveau 1, PSC1). Elle s’adressait à six parents fréquentant la crèche de la maison de l’enfance. Cette initiation aux gestes de premiers secours, à la protection, l’alerte et l’intervention sur les enfants, fait suite à une demande de la mairie et a été très appréciée des participants.