Fête du phare. 120 descentes en rappel

21

Les conditions météorologiques vendredi et samedi ont quelque peu perturbé la bonne marche de la quatrième édition « Les phares complètement à l’Ouest », organisée par Plouarzel Animation, dirigée par Franck Giquiaud. Vendredi soir, seules 25 personnes ont assisté, dans l’ancienne maison du gardien de phare, à la projection de deux documentaires, l’un sur le phare de Kéréon et l’autre sur « Des lumières et des hommes » avec la participation d’un gardien de phare.
86,20 m au dessus du niveau de la mer
L’édifice, mis en service en janvier 1894, compte 182 marches. Il affiche une hauteur de 37,20 mètres au-dessus du sol, soit 86,20 mètres au-dessus du niveau de la mer. Malgré le mauvais temps, il a été descendu en rappel par plus de 120 personnes durant ces deux journées. Autant d’adultes que d’enfants ont franchi le pas sous les conseils des membres de l’association L’arbre à Lutik, de Plouisy, près de Guingamp (Côtes-d’Armor). Nouveauté cette année, la descente s’est effectuée par deux. Pour les moins courageux, des balades en calèche et des dégustations de « Phare » breton étaient proposées.

Nautisme. Les joies de la mer à Porsman

Les jeunes sont nombreux à venir goûter aux joies de la mer sur la base de Porsmann.
Le centre nautisme de Porsman est l’un des cinq centres nautiques en Iroise que compte la CCPI (Communauté de communes pays d’Iroise). Il est ouvert depuis le début du mois et fermera à la fin du mois d’août. Depuis son ouverture, il fonctionne à plein régime, que ce soit en individuel ou en groupe. Nombreux sont les jeunes à venir goûter aux plaisirs de la mer (optimist, bateau collectif, activités de pagaies…). Sous couvert du chef de centre, Ronan Madec, l’équipe de la base est composée des moniteurs Emmanuelle Petton, Mathieu Beauverger et Gaël Le Meur, aidés par Télo Corolleur et Camille Bossot, ainsi que d’Axelle Le Meur, secrétaire du centre.

Stages et séances variés


Des stages à la semaine sont proposés : club moussaillons (6-7 ans) ; multiglisse (8-10 ans) avec « mer découverte », optimist, bateau collectif, activités de pagaies ; multiglisse (11 ans et adultes) avec planche à voile, stand-up paddle, catamaran. Des séances de deux heures, de 14 h 30 à 16 h 30, sur inscription, sont également proposées : exploration en stand-up paddle (dès 11 ans), sensations planche à voile (dès 10 ans) et navigation en kayak (dès 11 ans), en solitaire ou en double, dans l’anse de Porsman (activités sous réserve des conditions météorologiques). Possibilité de location de matériel et cours particuliers.

Contact
Centre nautique de Plouarzel-Porsman, tél. 02.98.84.01.89 ; courriel, npi.plouarzel@ccpi.bzh.

Football. La Ligue de Bretagne à Porsévigné

sylvain.rigo29_2017071910460368_Tourneedesplages

En juillet et en août, la Ligue de Bretagne de football (LBF) fait sa tournée des plages, sous la responsabilité d’Axel Sicot. Mardi, le car-podium et sa structure gonflable étaient à Porsévigné. Axel (premier à gauche sur photo) était accompagné de toute une équipe composée d’animateurs, dont Joël L’Anton, responsable du car pour le district, et d’employés communaux. 90 enfants ont participé aux ateliers « animations et jeux ludiques ». Des récompenses ont été distribuées à tous les participants. Prochain passage à Porsévigné le 2 août, de 13 h 30 (inscriptions) à 17 h.

Trézien détente. Les 40 ans fêtés le 27 août

9
Cette année, Trézien détente fêtera ses 40 ans à Ruscumunoc, le dimanche 27 août, dès midi. Au menu : jambon à l’os, animé par le groupe Passeport, du Conquet. L’association Festi’cheval effectuera une démonstration équestre et proposera des promenades en calèche dans l’après-midi (uniquement sur inscriptions). Repas limité à 250 personnes. Billetterie ouverte à l’office animation (tél. 02.98.89.69.46) ; au café « La Miaou », à Ruscumunoc ; à la mairie les vendredis 28 juillet, 4 et 11 août, de 9 h 30 à 11 h 45, et auprès des membres de l’association Trézien détente.

Plouarzel. 26 doublettes à la pétanque de l’UNC

7
Le comité local de l’Union nationale des combattants du Finistère a organisé son traditionnel concours de pétanque dimanche, au stade de Kérivarc’h. Cette année, 26 doublettes ont concouru. La paire composée de Gilbert Jacq et de Jacques Toullec a remporté le concours, devant Hervé Hily et André Candisiabois, Dominique Pierrot et Pierre Puluhen, Romain Bougue et Jérémy Cavalec. Le jeu des palets a été remporté par Yves Diverrès.

Exposition. Les pliages de Romain Bludnik

Mercredi lors du vernissage Romain au centre au côté de Jeannette et des personnes présentes. A noter que si Romain ne chante plus, il consacre ses journées au collage et la musique. Il compose beaucoup  et se rapproche du classique en composant des petites sonates...Il a promit au président de l'Oiseau Lyre Patrice Reux de composer un morceau pour la chorale...
Actuellement et jusqu’au 10 août se tient l’exposition « Créations collages ». Depuis mercredi, jour du vernissage, 35 oeuvres de Romain Bludnik tapissent les murs de la médiathèque. L’idée lui est venue en 2006 lors d’une exposition de patchwork : « J’ai trouvé ça vachement chouette, mais je ne voulais pas m’amuser à faire ça avec du tissu. J’allais abimer toutes les robes de mon épouse ! J’ai donc essayé de faire la même chose avec du papier ». Depuis, de nombreuses créations ont été réalisées et huit expositions tenues.

En première partie de Gilbert Bécaud


Romain Bludnik a plus d’une corde à son arc. L’homme est un guitariste et chanteur hors pair. Il est né en 1939, en Savoie, où il a d’abord exercé le métier d’instituteur. Il s’installe ensuite à Paris, où il devient chanteur professionnel et se produit dans les cabarets, notamment au Club des poètes de Jean-Pierre Rosnay. Il a accompagné pour leur première partie de spectacle de nombreux artistes, dont Gilbert Bécaud, a enregistré des disques chez Barclay où il a croisé Jacques Brel, Charles Aznavour… Plus tard, il découvre la Bretagne, Pont-Aven, puis Brest ou il crée son propre café-concert « La petite taverne aux chansons ». Ensuite, il s’installe à Plouarzel ouvre un cabaret pour se produire, puis fonde l’association « L’Oiseau-lyre ». Aujourd’hui à Kerargroas, il joue toujours de la guitare et du piano et compose à l’occasion.