Le patrimoine

Plouarzel (PLOU–ARZHEL) vient du breton « plou » (paroisse) et de Saint Arzel (Armel).
Saint Armel fonde son monastère au 6ème siècle après un périple qui l’a conduit du Pays de Galles à l’Aber Ildut. Selon la légende, Saint Arzel, aurait débarrassé le pays du dragon qui y vivait. Promenades sonores, livrets de découverte ou au hasard des promenades, venez découvrir le patrimoine architectural et historique de la commune.

Chapelle-ossuaire Saint-Yves

Datant du 17ème siècle, la chapelle-ossuaire saint Yves est inscrite à l’inventaire des monuments historiques depuis 1928. Chaque été la chapelle ouvre ses portes. Vous pourrez y découvrir une exposition sur le menhir de Kerloas réalisée par l’archéologue départemental.

Horaires – Accès libre
Juillet et août Aux heures d’ouverture de l’office
Hors saison Le personnel de l’office de tourisme vous renseignera.

Les églises de Plouarzel

La commune qui compte deux paroisses, possède deux églises. La première, l’église Saint Arzel se trouve au bourg de Plouarzel. Reconstruite après un incendie, elle date du début du 20ème siècle. La deuxième est à Trezien : l’église Notre-Dame de Trezien.

Le pardon de Trezien

au mois de septembre, s’y tient un des pardons les plus importants du bas-Léon

Colombier de Lanhalla

Construit au 16ème siècle, le colombier de Lanhalla fait partie du manoir du même nom. Il appartenait aux Du Chastel, une famille importante du Léon. Un écu aux armes de la famille Du Chastel se trouvait au-dessus de la porte. Le colombier a pu accueillir jusqu’à 700 pigeons qui logeaient dans les boulins.

Les croix et calvaires

Pas moins de soixante-huit croix et calvaires sont disséminés le long des routes et chemins creux de la commune. Plouarzel est la deuxième commune du Finistère par sa richesse en croix et calvaires. Stèles à pans, croix doubles, grecques ou pattées, elles sont répertoriées dans un document disponible à l’office de tourisme.

Livret en vente à l’office de tourisme: « Répertoire des croix et calvaires en Plouarzel »

les lavoirs et fontaines

La commune compte une trentaine de lavoirs et fontaines recensés dans un répertoire. Parmi elles, la fontaine de Saint-Éloi ornée d’une sculpture sur pierre calcaire dédiée à Saint Martin et datant du 15ème siècle (inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques le 12 avril 1989) ou la fontaine de Trezien, lieu important de pèlerinage au mois de septembre.

Livret en vente à l’office de tourisme: « Répertoire des Lavoirs et fontaines en Plouarzel »

Carrières de L’Aber Ildut

L’aber se prête à de multiples activités. Promenade ou randonnée, découvrez son histoire avec vos enfants sur une portion du célèbre sentier de randonnée GR34. En kayak ou en canot, partez à la découverte de cet environnement étonnant.

Aber, mot celtique désignant un estuaire dans lequel la mer remonte profondément à marée haute. Tout au long de l’Aber Ildut, à partir du lieu dit « carrière de Kerglonou », découvrez le long d’un sentier d’interprétation, la vie de ces carrières sur des panneaux de lave émaillée. Le site est accessible aux poussettes et aux personnes à mobilité réduite.

Fours à goémon

De cinq à dix mètres de long, les parois et le fond des fours sont tapissés de pierres plates assemblées avec de la glaise. Ces fours étaient divisés en compartiments dans lesquels on brûlait le goémon sec. Après le brûlage, chaque compartiment recueillait un bloc de soude d’environ 50 kg qui était vendu aux usines de produits chimiques. Il fallait une tonne de goémon pour obtenir un bloc de 50 kg de soude dont l’usine extrayait au mieux 1 kg d’iode.
Ces fours à goémon sont encore visibles en de nombreux endroits de la côte.

Les Chapelles

Chapelle Saint Yves, chapelle Saint Eloi, chapelle de Kerleac’h, chapelle de Lanhalla, chapelle de Kerveatous… elles datent des 16e, 17e et 18e siècles, autant de lieux qui rappellent le riche passé de Plouarzel à travers les siècles.

Pour les visiter, renseignement auprès de l’office de tourisme

Un « Pardon des chevaux » se déroule fin juin traditionnellement dans la chapelle Saint Éloi.
Le jour du pardon de Saint Éloi, on fait faire aux juments un saut au-dessus du ruisseau qui s’écoule de la fontaine.

Île Segal

’île de seigle ou l’île Segal est classée depuis 1975 à l’inventaire des sites et des monuments naturels. Autrefois s’y trouvait une carrière de granite. Aujourd’hui, les ruines d’une ancienne ferme sont toujours visibles.
Accessible à marée basse, vous pouvez faire le tour de l’îlot en traversant le cordon de galets.

Gare à la marée haute ! Les courants sont très violents aux abords de l’île, n’essayez pas de traverser à ce moment là.